31/08/2014

La stérilisation carbonique... enfin un impact économique !

Depuis plusieurs années déjà, je tente d’informer ici du véritable enjeu de la lutte contre le CO2.

Le changement climatique, aussi dramatique et préoccupant qu’il soit, n’est que la partie visible de l’iceberg.

Prenez en conscience, il en va de notre survie à tous.

Naguère théorique, le mécanisme de stérilisation carbonique, ou perturbation des mécanismes biologiques, liée à un excès de CO2 dans notre environnement fait maintenant d’énormes ravages qui sont d’ores et déjà bien visibles, et de plus maintenant, il a un impact économique et social… Et c’est une bonne nouvelle !

Car rendons nous à l’évidence, malheureusement, rien ne se fera s’il ne touche pas l’économie !

Une étape est franchie !

La Rochelle : les conchyliculteurs crient leur colère aux pouvoirs publics

Mardi, entre 200 et 300 ostréiculteurs et producteurs de moules ont déversé des coquilles devant la préfecture, la Direction des territoires et de la mer, les Affaires maritimes, etc.

huitre1.jpg

Déversement des premiers mètres cubes de coquilles devant la préfecture, à La Rochelle

"Les coquillages meurent massivement, dans une indifférence quasi générale des pouvoir publics et de nos élus politiques. Nous assistons impuissants à la mort lente des écosystèmes estuariens et littoraux sur lesquels repose, depuis des siècles, la vitalité de la conchyliculture et de la pêche en Charente-Maritime." Ainsi débute le tract qu'ont distribué mardi, à la mi-journée, les producteurs d'huîtres et de moules charentais-maritimes, qui manifestent à La Rochelle.

- Entre 200 et 300 conchyliculteurs à bord d'une centaine de fourgons et camions se sont regroupés au port de Chef-de-Baie, bennes chargées de coquilles d'huîtres et de moules mortes, de palettes, de poches d'élevage et de filets. Ils ont ensuite fait route vers la préfecture pour un premier arrêt dans le calme. Déversement des premiers mètres cubes de coquilles et allumage de feux fumigènes.

 huitre 2.jpg

 

Les conchyliculteurs ont déversé des coquilles d'huîtres et de moules mortes, des palettes, des poches d'élevage et des filets devant la préfecture

 

- 13 h 30. Le long convoi qui s'étire loin sur l'avenue Jean Guiton prend la direction de la Direction des territoires et de la mer, l'administration de tutelle des professions maritimes. Un nouveau déversement de produits morts y a été effectué.

- Troisième déversement en suivant, devant les Affaires maritimes, rue du Bastion-Saint-Nicolas.

 

- 14 h 50. Alors qu'ils quittent les Affaires maritimes, les professionnels envisagent aussi de se rendre au port de plaisance des Minimes et de manifester devant les locaux de l'association des plaisanciers rochelais, lesquels sont hostiles au projet d'installation de filières d'élévages dans la baie de la Maleconche, une technique de production dans laquelle veulent croire certains ostréiculteurs pour assurer la survie de leur métier.

- 15 h 30. Nouveaux déversements devant la porte de l'Association des plaisanciers de la Rochelle au port des Minimes :

 

 

L'objet de ce mouvement  qui intervient après une manifestation bloquant le port de plaisance rochelais le mois dernier, une réunion publique à Marennes lors de laquelle ils ont mis en avant leurs doléances, un barrage filtrant au pont de Ré pour sensibiliser les vacanciers, dénoncer la dégradation du milieu marin, et pointer l'inertie des pouvoirs publics qui, derrière les effets d'annonces, n'agissent pas, selon les professionnels, pour endiguer ce problème de fond qui met leurs élevages en péril.

Gerald Viaud, président du comité régional conchylicole Poitou-Charentes :

 

Enfin, après une introduction en chanson, Gérald Viaud et Benoit Durivaud, mytiliculteur à Marsilly et président des producteurs de moules de Charente-Maritime, assurent qu'ils feront à nouveau entendre la voix de leur profession, notamment lors du Grand-Pavois et de l'université d'été du Parti socialiste...

Ceci n’est que le début du mécanisme de stérilisation carbonique : perturbation des mécanismes biologiques par un excès de CO2.

Les preuves existent déjà comme vous le verrez dans la vidéo ci-dessous et l’impact du CO2 a déjà été démontré aux USA et au Canada, dans ces hécatombes…

En France on accuse encore un virus imaginaire qui serait d’ailleurs pédophile… Ou des bactéries dans certain cas…

Jusqu’à quand, pourra t’-on continuer la politique de l’autruche ?

La réalité, c’est que nos dirigeants ne veulent surtout pas savoir quel est le problème, pour ne pas avoir à agir et à indemniser…

Les scientifiques, englués dans leur hyperspécialisation, sont dépassés par le mécanisme de stérilisation carbonique, par essence multidisciplinaire…

En outre, les scientifiques de par leur formation, se contentent d’étudier les événements qui se sont produits et d’en tirer des conclusions…

Hélas, si nous attendons que la stérilisation carbonique se produise pour pouvoir l’analyser, il  ne restera plus personne pour en tirer la moindre conclusion !

Il faut anticiper la problématique ou se préparer à subir le même sort que les dinosaures… Et d’ailleurs, ceci est explicitement dit dans la vidéo ci-dessous… Même si le mécanisme exact n’est pas défini !

On sait qu’il y a eu plusieurs extinctions de masse sur Terre… On sait qu’à chaque fois, il y a eu une « anomalie carbone », il a eu aussi une acidification des océans… suivie d’une extinction de masse…

On sait !

Reste à l’intégrer et se donner les moyens d’agir !



La réalité, c’est que si nous n’agissons pas et continuons la politique de l’autruche, nous allons droit vers une extinction de masse à laquelle nous ne survivrons pas…

Agissons… Avant que le pire n’arrive !

09/06/2014

Nouvelle manifestation de la stérilisation carbonique...

A l’heure où le changement climatique en cours montre son impact dévastateur sur les populations humaines (inondation, sécheresse, canicule, mousson… )

Le mécanisme de stérilisation carbonique, perturbation des mécanismes biologique lié à un excès de CO2 dans notre environnement n’en fini pas de faire des ravages dans une inconscience toujours aussi pathétique…

Une nouvelle forme de ce mécanisme de stérilisation carbonique vient probablement de faire son apparition après d’innombrables cas de perturbation des mécanismes respiratoire chez les poissons (portant sur des milliards de poissons si on devait les cumuler, voir articles précédents) et la perturbation mondialisé de la formation de coquilles chez des mollusques (cas des huitres…) et celle des coraux (appeler blanchiment).

Je suivais ce nouveau phénomène depuis quelques années mais je crains qu’il soit arrivé maintenant a maturité…

Le pire est donc à craindre pour les mois et les années à venir… Pour de nombreux écosystèmes marins…

Ceci n’en est malheureusement que prémices… Courage, quand nos contemporains comprendront que notre monde meurt… Ils bougeront !

J’espère…Langue tirée

 

USA, Oregon: Le cri d'alarme des scientifiques: les mystérieuses hécatombes d'étoiles de mer depuis 2 semaines pourrait perturber l'ensemble de l'écosystème marin des cotes de l'Oregon.

 ETOILE DE MER.jpg

 

 

 

 

 

 

Au cours des deux dernières semaines, les hécatombes d'étoiles de mer qui se caractérisent par un syndrome de dépérissement total et soudain de l'animal ont explosés tout le long de la côte de l'Oregon. 

Cette épidémie d'une ampleur historique menace désormais de décimer la population entière des étoiles de mer ocres (Pisaster ochraceus) ont déclaré des experts mercredi.


L'étoile de mer ocre est l'espèce la plus fortement touchées par cette étrange maladie et elle touche actuellement toute la zone de l'estran des cotes de l’Oregon. Son extinction localisée est désormais à craindre, affirment des chercheurs de l'Oregon State University qui ont suivi de prés le déclenchement de cette nouvelle et mystérieuse épidémie.


L'étoile de mer ocre est une clé de voûte dans la chaîne alimentaire du biotope marin de la région, sa perte pourrait perturber l'ensemble de l'écosystème marin des zones de l'estran des cotes de l'oregon.


C'est la première fois que nous assistons à une hécatombe massive et soudaine d'étoiles de mer sur une aussi vaste étendue de la côte Ouest, l'explosion soudaine de ces hécatombes est phénoménal.


La meilleure zone d'observation du phénomène est l'estran qui est plus facile d'accès pour une surveillance quotidienne de cette épidémie. Moins de 1 pour cent des étoiles de mer ocres de l'Oregon y été affectés en Avril, un peu plus mi-mai.


Aujourd'hui, début juin, entre 30 et 50 pour cent de la population des étoiles de mer ocre de l'estran tout le long de la cote sont touchés.


Les pertes les plus importantes ont été observé à Fogarty Creek. Les chercheurs prévoient que l'épidémie va s'intensifier et qu'à certains endroits près de 100 pour cent des étoiles de mer ocre pourrait mourir.


«C'est un événement sans précédent", a déclaré Bruce Menge professeur en biologie marine au Département de biologie intégrative de l'université d'OSU. 


"Nous n'avons aucune idée de la cause de cette maladie, mais cette situation est très grave, désormais toute la chaîne alimentaire du biotope marin de la région est en danger de mort.


Au total, la mortalité documentée touche 10 espèces d'étoiles de mer sur la côte Ouest. Aucune cause n'a encore été identifié, ni bactérienne ni virale. tout les scientifiques spécialisés de la nation travaillent sur la question. 


Une carte interactive de toutes les observations, et la possibilité pour les citoyens d'y participer est disponibles en ligne ici:


http://www.eeb.ucsc.edu/pacificrockyintertidal/data-products/sea-star-wasting/

Ce syndrome de dépérissement est un processus traumatique dans lequel les étoiles de mer commencent à perdre leurs jambes et se désintégrer puis finissent par mourir et pourrir et cela en moins d'une semaine. 


Dans un écosystème sain, les étoiles de mer attaquent les moules et les oursins et gardent leurs populations sous contrôle, sans elles ces populations vont exploser et les fonds vont se couvrir d'algues jusqu'à l’asphyxie totale du milieu. 


"Certaines parties de la Californie, de l'état de Washington et de la Colombie-Britannique ont déjà été touchés par cette flambée du syndrome de dépérissement», a déclaré Kristen Milligan, coordonnateur du programme à l'OSU des études interdisciplinaires côtières des océans


© Nature Alerte

 

Je ne sais pas si je vais y arriver… J’essai de toutes mes forces jusqu’à l’épuisement… Je ne peux rien de plus… Aucun regret.

Déçu

Mais sa ne rend pas les choses plus faciles...

 

09/03/2014

La stérilisation carbonique se poursuit...

Et ne se cache plus… Dans certaine région du monde !

 

27/02/2014...Canada, Ile de Vancouvers, hécatombe massive de pétoncle, 10 Millions d'entre eux sont morts de l'acidification devenue trop importante de l'eau de mer du Nord Ouest du Pays.

 

 

Cette nouvelle annonce d'hécatombe massive de pétoncles près de Qualicum Beach sur l'île de Vancouver en Colombie Britannique au Canada est liée aux eaux devenues trop acides et qui menacent désormais la vie marine et les industries ostréicoles le long de la côte Ouest du Canada.

Rob Saunders ostréiculteur de pétoncle sur l’Île Vancouver au Canada estime que son entreprise a déjà perdu plus de trois ans de chiffre d'affaire, soit 10 millions de dollars, le forçant aujourd'hui à licencier environ un tiers de son personnel .


" Je ne suis pas sûr que mon entreprise survive à cette catastrophe et je ne suis pas sûr non plus que l’ostréiculture est un quelconque avenir dans la région, l'acidification des eaux est devenue ici catastrophique nous mettant dans une situation totalement dramatique."


Nous venons de perdre 10 millions de pétoncles, le niveaux de pH en mer a chuté à 7,2 ce qui est bien en dessous du niveau normal de 8,2. Nous avons perdu toutes les larves des années 2010, 2011 et 2012", a déclaré Rob Saunders. 


Au total, 10 millions de pétoncles sont morts, ils sont devenus incapables de former une coque de protection ce qui les rend désormais vulnérables aux infections et aux prédateurs bactériens.


L'acidification des océans menace de bouleverser l'équilibre délicat de la vie marine à travers le monde .Les océans sont les principaux puits de carbone de la planète , absorbant un quart du dioxyde de carbone émis chaque année dans le monde, et plus ceux ci absorbent ce carbone émis,  plus l'eau de mer devient acide et empêche aux organismes tels que les mollusques d'y trouver le carbonate de calcium dont ils ont besoin pour construire leurs coquilles.


Les eaux du Nord-Ouest du Canada sont  désormais devenues un des points chauds de cette acidification des océans et la baisse des niveaux du pH de l'eau de mer frappe aujourd'hui de plein fouet les jeunes pétoncles dans leur lutte pour construire une coque de protection.


La hausse croissante du taux d'émissions de dioxyde de carbone a rendu les eaux du nord ouest du Canada au « point de basculement » de l'acidité dans lesquels les coquillages ne peuvent plus survivre , " a déclaré au journal Vancouver Sun Chris Harley, écologiste marin à l'Université de la Colombie-Britannique.


Rod Saunders a affirmé qu'il avait déjà perdu 95 pour cent de sa récolte de pétoncle en Juillet dernier, et son entreprise n'est pas la seule. "Cape Mudge a perdu 2,5 millions d'animaux et les autres petits producteurs de la région en ont perdu plus de 300.000 ", a t il déclaré .


source : Nature Alerte

 

En France, nos ostréiculteurs sont confronté a des problématique similaire…

On peut cité la mortalité massive du Naissain… qui selon l’Ifremer serait dû à un virus « pédophile »…

Lire l’excellent texte de Mr Quétier (Ostréiculteur) : http://www.quetier.com/mortalite%20des%20huitres.htm

Comme si un virus pouvait choisir délibérement de s’en prendre à une frange d’une population (les jeunes) et au bout d’un certain temps de se mettre en « pause » pour frapper de nouveau à la même période l’année suivante !

La bêtise et l’arrogance humaine m’a toujours fasciné mais là c’est fort !

Comme je l’ai déjà fait remarquer les USA sont confronté à la même problématique depuis quelques années :

http://sosterrien.skynetblogs.be/archive/2013/04/16/enfin...

Le responsable identifié : Le CO2 !

Partout à travers la planète on découvre des hécatombes d’organismes aquatiques…

28/02/2014...Chili: Des milliers de Crabes et d'autres espéces marines ont été retrouvés morts sur la plage de Chacaya à Antofagasta, le désastre s'étend sur plus de 3 kilomètres

 

 

Samedi dernier, des milliers de crabes, d'oiseaux et plusieurs autres espèces marines ont été retrouvé morts sur plus de 3 kilomètres de la plage de Chacaya à Antofagasta au Chili.

Malgré le total mystère qui règne sur l'origine de cette hécatombe, les plaintes de citoyens riverains ont été immédiates, ils soupçonnent sérieusement une fuite de gaz sur un pipeline de la compagnie Noracid qui produit de l'acide sulfurique. Par mesure de sécurité le pipeline a été fermé.


Les autorités n'ont pas confirmé cette hypothèse arguant ne pouvoir porter de jugements par manque d'informations sur ce fait.


Pendant ce temps la municipalité examine différentes hypothèses, elle évoque de possibles dégazages de navires au large des côtes ou une pollution industrielle non déterminée ou encore une température anormalement élevée de l'eau de mer, dans l'attente des résultats des prélèvements qu'elle a effectué sur place.


© Nature Alerte

 

Le plus effrayant c’est que ces cas se multiplies dans une inconscience collective qui frise avec la folie…

La vérité c’est que notre monde change, le CO2 que nous émettons de part l’utilisation des énergies fossiles depuis plus d’un siècle commence à perturber les mécanismes biologiques par accumulation…

A terme ceci rendra notre planète incompatible avec la vie telle que nous la connaissons…

Et nous n’y survivrons pas et c’est d’autant plus inquiétant que nos décideurs et nos scientifiques ne semblent pas vouloir comprendre le phénomène.

En ce qui concerne mes technologies, nous avançons toujours sans aucun soutien.

Nous avons participer au concours mondiale de l’innovation mais nous n’avons pas été retenu…En France pour avoir un réel soutien il ne faut pas en avoir besoin ! Il vaut mieux en rire…

C’est pas pour rien qu’autant de Français quitte la France pour créer leurs sociétés ailleurs…

C’est pas un choix c’est une nécessité par manque de moyen…

C’est aussi à cause de cela que Silicon valley, fleuron de l’industrie américain a autant de société créer par des Français !

Le plus inquiétant c’est que la stérilisation carbonique avance vite et que tous les marqueurs sont au rouge et que le phénomène va croitre de façon exponentiel et que nous ne sommes pas prêt pour y changer quoique ce soit.

On peut estimer sans prendre de risque que nous allons perdre 50% de toutes les formes de vies de la planète et qu’on ne peut plus rien y faire désormais…

Effroyable d'en prendre conscience !

Serrons nous prêt dans les mois qui viennent pour sauver les 50% restant ?

La question est posée.

Si vous croyez en un Dieu, priez le pour moi... tout soutien est bon à prendre dans une situation aussi catastrophique même les plus symbolique !