27/09/2011

La France touchée par des cas de stérilisation carbonique ?

 

La France à son tour touchée

par des cas de

« stérilisation carbonique » ?

 

 

Il n’est pas évident de pouvoir l’affirmer de façon catégorique, de nombreux facteurs y compris l’inconséquence d’individus ou d’industriels, pouvant provoquer une pollution ayant les mêmes effets que la stérilisation carbonique.

Toutefois les faits sont là et devant la multiplication des cas d’hécatombes animales à travers le monde, même s’il est facile et plaisant pour certains d’accuser son voisin, il y a maintenant trop de cas pour pouvoir fermer les yeux sur cette réalité : la stérilisation carbonique est entrée dans sa dernière phase et nous sommes à l’aube d’une extinction de masse.

Et cela survient alors que j’ai passé plus de 9 ans à me débattre pour développer mes technologies permettant de traiter le CO2 et de me servir de ce dernier afin de produire de l’énergie sous forme d’hydrogène comme alternative sérieuse aux énergies fossiles, permettant ainsi de traiter le problème à la source…

Je rappelle que j’ai subi pendant plusieurs années, de la part de criminels en col blanc, des pratiques infâmes visant à me spolier de mes droits sur mon travail, tout en me réduisant en esclavage et même en menaçant ma vie.

J’ai finalement dû me décider à dénoncer ces pratiques, exercées à l’encontre des inventeurs, en toute impunité.

Ceci m’a permis de sauver mon existence qui était menacée, étant donné mon refus de me soumettre à un ignoble chantage, lequel était soutenu par les organismes de protection industrielle qui se sont permis de normaliser des faux documents, tout en prétendant ne pas être responsables de leurs actes…

Depuis maintenant presque 2 ans, je tente d’informer la population de la véritable menace du CO2.

Du fait de l’action paralysante de ces criminels à mon encontre, nous avons perdu un temps précieux dans la lutte contre la « stérilisation carbonique ».

 

Ceci est un véritable crime contre l’humanité qui a déjà causé des millions de morts !


Aujourd’hui, et devant ces hécatombes qui prennent de plus en plus d’ampleur, je redoute que nous ne soyons pas prêts à temps pour éviter à notre monde une extinction de masse, la 6ième qu’aura connue notre planète.

En effet notre monde a déjà connu 5 grandes extinctions de masse.

Toutes sans aucune exception, avaient des caractéristiques communes à ce que nous vivons aujourd’hui :

- anomalie carbone, à savoir une augmentation considérablement accrue en C12, intimement liée à la libération atmosphérique par les énergies fossiles (méthane issu des clathrates, gaz naturel, pétrole…) entraînant une perturbation dans le cycle du carbone.

- acidification des océans intimement liée à la dissolution du CO2 dans l’eau.

Depuis un peu plus de 8 mois on observe un peu partout sur la planète, des hécatombes animales très certainement liées à des perturbations des mécanismes respiratoires, du fait de l’interaction néfaste du CO2 avec la vie.

 


Le 25/08/2011, Lac Enid, Oklaoma, USA

 

 

Près de mille poissons principalement des mariganes ont été retrouvés morts sur la surface du lac Enid en Oklahoma. Aucune preuve de contamination n'a été détectée, mais les tests d'acidité ont relevé un niveau de PH de l'eau inférieur à la normale. Comme à l'accoutumée, la faible oxygénation des eaux est pointée du doigt...

 

Source www.kfor.com

Enfin, une mesure de pH (acidité) atteste d’un pH de l’eau inférieur à la normale, et donc plus acide… Or, le CO2 provoque une acidification…

Un excès de CO2 dissous, outre le fait d’acidifier l’eau, perturbe les mécanismes respiratoires et peut tuer de façon spécifique les membres d’une seule et unique espèce ou de plusieurs, en fonction du seuil de tolérance spécifique de  chaque espèce envers le CO2.

Immédiatement après la mort d’un individu, ses cellules tentent de survivre et elles consomment tout l’oxygène encore disponible, saturant ainsi le cadavre en CO2.

Ce CO2, conséquence de la mort, masque ainsi le CO2, agent causal de cette mort.

Il est par conséquent très difficile, du fait de cette interférence post mortem, d’établir le diagnostic de mort par stérilisation carbonique.

Si ceux qui font les analyses ne savent pas quoi chercher, ils ne trouveront jamais la véritable cause de ces hécatombes… Et nos décideurs ne feront rien pour s’opposer à une menace dont ils ignorent jusqu’à l’existence…

J’avais « prédit » tout cela… Je n’aime pas ce mot, car je ne suis pas un « prédicateur ».

Il serait d’ailleurs plus juste de dire que je l’avais prévu.

A l’inverse des « prédicateurs » qui croient en l’existence d’une puissance divine qui leur « annonce » les choses, moi je comprends les mécanismes mis en jeu, et je les anticipe…

Un prédicateur croit… Moi je sais, mais ça ne rend pas les choses plus faciles à dire, ni plus faciles à entendre, sans doute.

J’avais prévu tout ce qui se produit, et j’ai eu beau me débattre et tenter de prévenir, nul n’a bougé…

Un défaut néfaste de notre civilisation est d’agir lorsqu’on ne peut plus faire autrement…

Croyez bien que je le regrette mais il faut s’en accommoder et sauver ce qui peut encore l’être. Je suis convaincu que seul devant l’immensité de la tâche, je ne pourrais rien faire.


Informez autour de vous, diffusez l’information… C’est notre seul et unique espoir !

 

J’ai développé des technologies qui pourront nous permettre d’agir tous ensemble et nous pouvons encore réussir à sauver nos vies et la vie telle que nous la connaissons sur Terre.

Ceci dit, le temps nous est désormais compté et chaque minute perdue sera lourde de conséquences.

En attendant, la stérilisation carbonique poursuit son œuvre destructrice dans l’inconscience générale et frappe la France… Modestement certes, mais ce n’est qu’un début pour une zone tempérée.

La stérilisation carbonique étant un mécanisme à l’échelle planétaire, il ne prendra fin que lorsque le CO2 excédentaire responsable des perturbations observées aura été  « bloqué»…

C’est une sorte de rééquilibrage du système qui va se produire, et soit nous agissons et nous réglons le problème, soit celui-ci se développera envers et contre nous…

Si nous ne faisons rien, ce CO2 excédentaire sera bloqué sous forme de cadavres en putréfaction qui formeront demain ce que nous appelons « pétrole ».

Le pétrole d’aujourd’hui, ce sont les dinosaures d’hier…

Le pétrole de demain ce sera vos enfants et vous mêmes…


Prenez en conscience et agissez avant qu’il ne soit trop tard !


Informez autour de vous !

 

26/08/2011...France, Une centaine de kilos de carpes retrouvées mortes dans l'étang du Vivier à Sin-le-Noble

 

 Ce n'est pas cette pêche-là qu'ils aiment. Hier matin, plusieurs membres de l'association des Amis du Vivier ont troqué leurs cannes contre des épuisettes pour ramasser plusieurs dizaines de carpes retrouvées mortes à la surface de l'étang du Vivier, à Sin-le-Noble.

La mairie avait été informée dès mercredi avant d'alerter les sapeurs-pompiers, hier matin. Une délégation inhabituelle faite d'un adjoint au maire, des sapeurs-pompiers et des pêcheurs s'est déployée autour de l'un des bassins de l'étang : le vivier Macart et son carpodrome, une étendue de près de huit hectares remplie de carpes.

Les poissons étaient à la surface de l'eau. Inertes. Pour permettre de connaître les raisons de cette hécatombe, des prélèvements ont été effectués : de l'eau et du poisson. « Les analyses sont en cours », indique-t-on à la mairie de Sin-le-Noble. Un vétérinaire de Cuincy a néanmoins d'ores et déjà assuré au président des Amis du Vivier, Jacques Canfin, que ce décès n'était « pas dû à une pollution chimique ». La mort ne serait pas non plus liée au phénomène d'eutrophisation, selon Jacques Canfin, c'est-à-dire à la désoxygénation de l'eau notamment après une période d'orages. « On n'a pas d'explication pour l'instant, assure le président. C'est curieux car ça ne concerne que les carpes. » Une bactérie alors, qui aurait pollué l'étang ? « Un pêcheur n'avait peut-être pas bien lavé son matériel, poursuit le président. Ou bien c'est de la malveillance... ». D'ici une semaine et les résultats des analyses, le maire a pris un arrêté pour interdire la pêche dans le carpodrome et le vivier Macart. Seul le vivier communal reste accessible.

Source: © J. C. lavoixdunord.fr

 

J’ai déjà expliqué dans un précédent texte, le mode d’action de la stérilisation carbonique qui rend la mort « sélective » possible en fonction du métabolisme des espèces.

Vous pouvez trouver ce texte en suivant le lien suivant :

http://sosterrien.skynetblogs.be/archive/2011/05/26/la-sterilisation-carbonique-a-commence.html

 

Aucun empoisonnement, aucun autre phénomène que la stérilisation carbonique ne pourrait tuer massivement des membres spécifique d’une espèce et épargner les autres espèces.

Ceci dit, ce n’est qu’un commencement lié à la position géographique de la France qui se trouve en zone tempérée, ce qui nous protège encore un peu… Mais cela ne durera pas…

 

Jeudi 1 septembre 2011, France, Des centaines de poissons morts dans le Cher

 


Hier matin, des membres de la fédération de pêche de Saint-Amand ont repéré des poissons à la surface et au fond du Cher. Un flux de pollution est en cause.

« C'est une catastrophe ». Arrivé ce mercredi matin sur les bords du Cher, à la Férolle (commune de Nozières) pour surveiller l'état de la rivière, Jean Michel, président de la société de pêche de Saint-Amand, est atterré. A la surface du Cher, ce sont des centaines de poissons qui flottent : barbeaux, carpes, rotengles, gardons, goujons, vandoises, perches, sandres, chevesnes, silures.

Dès les faits constatés, l'Office national de l'eau et des milieux aquatiques (Onema) a été prévenu, afin d'identifier les causes de cet amas de poissons. « Il s'agit peut-être d'un produit toxique, que nous allons essayer d'identifier », explique Jean-René Denetière, agent technique de l'Onema.

Source: le berry.fr

 

02/09/2011… France, Meurthe et Moselle, 2 tonnes de poissons morts et le discours s’américanise sur la « normalité » du phénomène !

 

 

Pollution à l’étang des Chambrettes à Tonnoy

Mercredi, les centres de secours de Tonnoy, St-Nicolas-de-Port, Lenoncourt, Bayon ainsi que les véhicules spécialisés de Nancy sont intervenus pour une pollution à l’Etang des Chambrettes. Le plan d’eau est propriété de la commune qui le loue à la Société de Pêche de Nancy. La pollution serait d’origine naturelle suite à un taux d’oxygène trop bas et un manque d’entretien de l’étang.

Les sapeurs pompiers ont retiré des eaux environ deux tonnes de poissons dont des carpes de 1,18 m. La commune devra supporter un coût de 1 000 € pour l’équarrissage des poissons morts. Jean-Paul Legrand et un représentant de l’Office National des Milieux Aquatiques sont venus constater les dégâts.

Source
L'est républicain

 

Notre espèce est ainsi faite que lorsque on ne comprend pas, on considère que ça n’existe pas… Ou bien on explique les choses par des âneries pour nous rassurer… Du genre c’est « naturel » !

Dans des régions plus chaudes que la France, le mécanisme de stérilisation carbonique prend désormais une ampleur des plus préoccupante et nous passons alors à une toute autre échelle… Echelle qui semble de suite nettement moins « naturelle » !

 

05/09/2011...Chine, De nouvelles hécatombes « étranges » de millions de poissons frappent la chine de plein fouet

 

 


 

 

Des millions de poissons ont été retrouvés morts dans plusieurs cantons de la chine. On en a rapporté jusqu’à plusieurs centaines de millions. La cause de ces pertes reste encore inconnue. Un pêcheur ose accuser dans le Chinadaily, allant même jusqu'à désigner des entreprises comme responsables de rejets en amont des rivières.

Ailleurs, dans la fleuve Minjiang dans le canton de Shuikou, une très grande quantité de poissons d'élevage ont été retrouvés morts sans raison apparente. On parle ici aussi de millions de poissons morts, ils sont souvent en état de décomposition avancée et l'odeur est devenue insupportable, cela probablement en raison du climat chaud de ces derniers jours. La pollution du fleuve, principale ressource d'eau potable de la province, est maintenant avérée.

C'est plus de 9.000 bassins d'élevage , dont environ 8.000 dans la seule ville de Shuikou, et 1.000 dans la ville de Huangtian, qui ont été touchés samedi dernier, selon un communiqué du gouvernement du comté de gutiennes, qui administre les deux cantons.

Un bassin contient habituellement entre 3.500 à 5.000 poissons, la totalité des bassins fournissant les marchés locaux, environ 100.000 kilogrammes de poisson par jour, pendant les saisons de récolte.

«Nous avons mobilisé la population, envoyé une centaine de navires et de véhicules pour ramasser les poissons morts. Nous allons les enterrer profondément dans les collines voisines avec de la chaux afin d'empêcher toute nuisance à l'environnement" a rapporté à la presse Zeng Lisheng, un officier de la région.

Selon une estimation de Huang, le nombre de poissons morts pourrait dépasser les 10 millions.

Les autorités procèdent actuellement à des prélèvements, en attendant les résultats, la population s’inquiète à bon escient de la qualité des eaux du fleuve, principale ressource d'eau potable.

Sources: Daily china, chine info/ trad MA-NA

On parle ici de la mort « mystérieuse » de centaines de millions de poissons…

 

 

 

 

 

Croyez vous vraiment que se soit Naturel ?

 

Comme déjà vu, on accuse les industriels mais soyons sérieux… Même dans l’hypothèse où les industriels se moquent de l’environnement, on peut difficilement penser qu’ils se sont tous donné le mot pour provoquer de telles hécatombes à un niveau quasi mondial et ce au cours des 8 derniers mois…

Ouvrez les yeux… La stérilisation carbonique est en marche, nous pouvons freiner le processus et je l’espère l’enrayer mais plus nos décideurs tarderont à prendre conscience du phénomène en cours, et plus nous risquons de manquer le train… Et de ne pas pouvoir sauver nos vies !

Car que vous le compreniez ou pas, on en sera très vite à ce stade maintenant…

Devrons nous attendre que des centaines d’hommes, de femmes et d’enfants meurent de mort « mystérieuse » pour prendre la mesure de ce qui se passe et imposer à nos décideurs une réelle action ?

 


Chaque minute perdue ne se rattrapera pas !

 

Informez autour de vous, le temps nous est compté mais nous pouvons encor agir !

 


27/08/2011

La stérilisation carbonique poursuit son développement dans l'inconscience générale !

 

La stérilisation carbonique

poursuit son développement insidieux

dans l’inconscience générale !

 

Par Jean Luc Quéré

25 août 2011

 

Je ne vous parlerai pas aujourd’hui des canicules, des feux de forêts, des tempêtes tropicales et autres catastrophes naturelles liées à nos émissions de CO2, non qu’elles aient cessé, loin de là.

D’ailleurs la famine qui sévit dans la corne de l’Afrique y est directement liée, et même si des millions d’êtres humains en souffrent déjà, le pire est devant nous, et il faut en prendre conscience dans les plus brefs délais…

J’aborderai de nouveau aujourd’hui le problème des morts animales subites, qui se multiplient de plus en plus à travers le monde.

Catastrophe écologique au Maroc : des milliers de poissons morts dans l’oued  Moulouya.

La sucrerie Sucrafor pourrait, peut être à tort, être mise en cause.

En fait, même si on peut en toute bonne foi émettre des doutes, la multiplication de ce type d’incident à travers le monde, rend peu plausible la thèse que les industriels soient seuls responsables d’un phénomène aussi répandu et inquiétant, même s’il est possible que certains d’entre eux en soient bien évidemment responsables.




Devant un tel désastre, sans aucun antécédent local, et tellement il paraît  inconcevable que cela puisse survenir de façon naturelle, n’importe qui pointerait du doigt l’industriel du voisinage, tant nous sommes habitués à l’idée que les industriels sont peu regardant sur l’environnement, si cela peut leur faire gagner de l’argent…

J’ai découvert cette vidéo sur Youtube, car on ne peut pas dire que ce genre de catastrophe écologique s’étale dans la presse, et on ne peut que le regretter.

Vous me direz qu’au fond, une catastrophe écologique liée à un industriel « indélicat » ne concerne que le pays, voire la région concernée…

Peut être, mais ce genre de catastrophe écologique semble prendre de plus en plus d’ampleur, et se multiplie massivement partout sur la planète dans l’inconscience générale !

La réalité, c’est que nous sommes en face des prémices d’une catastrophe écologique majeure, dont je décris le mode opératoire depuis des années :

la « stérilisation carbonique »

Le CO2 joue un rôle prépondérant dans la vie, en effet c’est à partir du CO2 que la photosynthèse a lieu pour produire les sucres, véritable carburant du vivant.

Lors de la respiration, c’est le CO2 qui est produit par « combustion » des sucres avec l’oxygène.

La vie s’appuie sur une multitude de réactions chimiques pour pouvoir exister… Et sur l’exploitation d’équilibres réactionnels…

Le CO2 étant le déchet ultime de la respiration et la matière première essentielle de la photosynthèse, il est le dénominateur commun à la quasi-totalité des formes de vie de notre planète et un élément clef d’équilibre réactionnel lié à la respiration et à la photosynthèse...

C’est pourquoi la modification d’équilibre réactionnel lié au CO2 peut avoir de graves conséquences au niveau d’un être vivant, jusqu’à entraîner la mort…

D’ailleurs le CO2 est un gaz asphyxiant, passé un certain taux, ce qui démontre si nécessaire, que même s’il fait partie de notre vie, il y a des limites à ne pas franchir… Même si la majeure partie de la population en est totalement inconsciente !

En 1986, au Cameroun, le lac Nyos « relâche » un million de tonnes de CO2, décimant toute forme de vie animale et humaine (plus de1.700 personnes) dans un rayon de 25 kilomètres.


superscience : les lacs tueurs (1) par soleillevant32bis

 

Pour voir la suite, il faut consulter dailymotion . Il y a 3 parties.

 

La stérilisation carbonique est une catastrophe écologique majeure, qui agit par perturbation des mécanismes respiratoire et de la photosynthèse, à une échelle planétaire, par le biais d’une modification atmosphérique et océanique de la teneur en CO2…

Une telle catastrophe a déjà eu lieu sur Terre et a laissé à de nombreuses reprises sa « signature », à savoir une anomalie carbone associée à une extinction de masse, signe indirect de sa terrible interaction avec la vie.

Au Permien Trias une telle catastrophe a simplement éradiqué 95% des formes de vie planétaire,alors il convient de ne pas prendre ceci à la légère.

Bien sûr, on vous dira qu’on ne sait pas ce qui s’est produit au Permien Trias, puisqu’il n’y avait aucun témoin. … Ceci étant dit, il y a bien eu une anomalie carbone, par introduction massive de C12 dans l’atmosphère… Laquelle a été contemporaine d’une acidification des océans et d’une extinction de masse… Aujourd’hui, on constate une augmentation en C12 liée à l’exploitation des énergies fossiles et une acidification des océans…

Pour l’extinction, on vous dira qu’il faut « attendre » que cela arrive avant de se prononcer…

Voulez vous vraiment attendre avant d’agir ?

Toutes les cartes sont sur la table, nous avons tous les éléments déjà visibles… Encore faut il vouloir les voir !

Cette situation, directement initiée par l’émission de CO2 due à notre époque à l’exploitation des énergies fossiles, était jusqu’à présent « amortie » par nos océans : notre planète étant à plus de 70% recouverte par l’eau, le CO2 anthropique a ainsi été régulé de façon quasi mécanique par cet élément, durant plus d’un siècle, par dissolution du CO2 dans l’eau selon :

CO2  +  H2O  (-------------) H2CO3  (----------------) HCO3-  + H+

Les vastes étendues d’eau de notre planète étant capables de réguler le taux de CO2 atmosphérique par dissolution, elles ont donc amorti l’impact du CO2 sur la vie à l’échelle planétaire et elles pourront le faire, mais jusqu’au point de rupture seulement…

Maintenant on s’approche dangereusement de ce point de rupture, surtout en zones chaudes ou en été, à proximité des courants marins où à proximité des sites industriels gros émetteurs de CO2 :  des émissions localisées mais massives de CO2 peuvent permettre, de façon transitoire et temporaire, de franchir la limite, provoquant ainsi ces hécatombes...

Ne vous y trompez pas, il s’agit là des prémices d’une nouvelle extinction de masse, qui deviendra incontournable si les décideurs n’en prennent pas conscience au plus vite, et ne prennent les décisions qui s’imposent dans les plus brefs délais, à savoir :

-         réduire les émissions de CO2 de façon massive

-         stopper la déforestation planétaire

-         prendre en charge le CO2 déjà émis pour inverser le processus

Vous pourrez en savoir plus sur la stérilisation carbonique, via mes textes suivants :

http://razlebol.skynetblogs.be/archive/2011/01/14/sterilisation-carbonique-simplifie.html

ou

http://razlebol.skynetblogs.be/archive/2010/08/21/la-vrai-menace-du-rechauffement-planetaire-diffusez-l-info.html

ou

http://razlebol.skynetblogs.be/archive/2010/08/21/strategie-pour-sauver-la-situation-et-nos-vies.html

ou

http://sosterrien.skynetblogs.be/archive/2009/12/11/la-sterilisation-carbonique-c-est-du-serieux.html

ou

http://sosterrien.skynetblogs.be/archive/2009/11/23/sterilisation-carbonique-mode-d-emploi.html

 

Je reconnais que, considéré isolément, ce genre de catastrophe peut, aisément et sans preuves, être attribué à l’industriel du voisinage, ou à un incident naturel  isolé.

Mais au cours des 6 derniers mois, il y a eu des centaines de cas analogues…

Beaucoup trop pour qu’on puisse sérieusement parler de « triste coïncidence ».

Ne soyons pas des autruches naïves, ne nous cachons pas la tête dans le sable, il en va de nos vies et de l’avenir de nos enfants.

Voici quelques vidéos choisies dans différentes régions du monde, qui donnent à penser qu’il faut y regarder à deux fois avant de tenir pour responsable d’un tel désastre écologique, la Sucrafor ou tout autre industriel dans un «accident» analogue.

Philippines 




Chili



Pakistan 



Etat Unis, Californie



Etat Unis, Mississippi



Etats Unis 



Australie


Et ceci n’est pas limitatif… Et ne touche pas seulement les oiseaux et les poissons… Et pour l’heure, il n’y a aucune explication sérieuse à ces morts massives…

 

En Arabie Saoudite, une maladie « mystérieuse »tue 300 moutons en une heure !

 

Emirates


31 mai 2011 

Traduit par Nature Alerte

Un fermier de Qunfudha dans la région de Riyadh en Arabie saoudite, à été très surpris de retrouver ses 300 moutons gisant morts, dans la prairie où il les emmenait paître depuis plus de 16 ans.

En effet, chaque jour ce fermier avait l'habitude de sortir ses moutons de sa grange pour les faire paître. Vendredi dernier à son retour une heure après les avoir conduit au champ,

Il les a tous retrouvés morts, allongés dans la prairie.

«Les inspecteurs du ministère de l'agriculture ont effectué des prélèvements sur les cadavres des moutons pour tenter de déterminer la cause de cette hécatombe" a déclaré un responsable des autorités sanitaires au Lien journal Sabq .

 Sources SOTT

Australie, des milliers de poissons morts découverts sur le lac Alexandrina


lun., 01 août 2011 14:55 CDT

Traduit par Nature Alerte

Des milliers de poissons ont été retrouvés morts sur une étendue de plus de 8 km sur le lac Alexandrina en Australie. Leur mort reste un profond mystère, en particulier lorsque les derniers examens des eaux du lac laissaient espérer une parfaite santé de son milieu.

C'est Dot Ratcliffe une résidente kayakiste qui a déclenché l'alerte hier lorsqu'elle a découvert en naviguant sur le lac cette nouvelle hécatombe. "C'est terriblement bouleversant, il y en a des milliers d'échoués. Je vis ici depuis des dizaines d'années et je n'ai jamais rien vu de pareil"

"L'odeur sur place est pestilentielle. C'est une tragédie", a- t-elle ajouté .

 

La Réunion : Des oiseaux morts tombent du ciel à Bras-Fusil


Zinfos 974
dim., 31 juil. 2011 14:16 CDT

Un scénario digne de films d'Hitchcock, mais c'est bel et bien la réalité. Une soixantaine d'oiseaux morts sont tombés du ciel à Saint-Benoît dans le quartier de Bras-Fusil a rapporté la radio Freedom cet après-midi. Ce sont des habitants qui ont vu tomber les oiseaux, des moineaux et des oiseaux bélier. "Les oiseaux sont tombés du ciel, certains déjà morts et d'autres évanouis", explique un des témoins au micro de la radio.

Depuis le début de l'année plusieurs phénomènes de ce type ont été observés notamment aux États-Unis et en Suède. Les hypothèses avancées pour expliquer ce phénomène sont les tempêtes, la grêle, l'électrocution ou encore un accès de panique dû à des feux d'artifices trop bruyants. Mais pour les experts, ces phénomènes ne sont pas exceptionnels et n'ont rien "d'apocalyptique", selon le Centre national pour la faune de l'institut de géophysique américain.


Les hécatombes de poissons continuent

Ces dernier temps il semble même que ce soit devenu assez commun, dans le sud de la Louisiane par exemple hier, ou encore sur les plages du sud ouest de la Floride en début de semaine.

A propos de l'inquiétude des riverains du lac de Prairieville en Louisiane, qui ont retrouvé des milliers de poissons morts flottant sur le lac du village, les chercheurs de l'agence de la "Wildlife and Fisheries" ( faune sauvage et pêche) ne se déplacent même plus pour approfondir les investigations, ils vont même jusqu'à affirmer qu'il n'y a aucune raison de s'en inquiéter. Ils écartent aussitôt tout danger pour la population, et affirment que la forte chaleur est seule responsable de ces hécatombes de poissons. Elle provoque l'évaporation des lacs et entraîne leur désoxygénation.

"En 12 ans, je n'ai jamais vu ça" affirme de son coté une riveraine qui reste dubitative, elle a bien tenté de contacter l'agence qui lui a répondu immédiatement que malheureusement elle n'avez aucun budget alloué pour ce type d'enquête, et que,... ben... point à la ligne.

05/08/2011...USA, Les hécatombes de poissons se multiplient, les eaux deviennent rouges, et le mystère s'épaissit.

 

 



Des hécatombes massives de poissons sont signalées un peu partout autour de Roswell ces derniers temps, vous savez la région mythique des envahisseurs, dans le Nouveau Mexique.


Beaucoup de cours d'eau et de lacs sont touchés, mais aussi les eaux des fleuves du Rio Grande et du Rio Ranche, elles sont devenues rouges sang et les poissons n'ont pas l'air d’apprécier la plaisanterie.


Une hécatombe massive de poissons a même été signalée dans le lac Léa, près de Roswell aussi (notez, c'est important quand les eaux deviennent rouges), et a incité les autorités à fermer le lac à toutes les activités nautiques jusqu'à nouvel ordre.


Le département des pêches et des jeux aquatiques de l'état du Nouveau Mexique mène l’enquête, elle pourra faire appel de l'aide précieuse du ministère de l'environnement, en cas de profonde difficulté à éclairer le mystère.

L'état rappelle néanmoins, que les résultats des analyses en cours peuvent prendre plusieurs semaines, et demande instamment à la population de patienter.


Le lac Léa est un des plus profonds de l'état du Nouveau Mexique et un des rares où la baignade était autorisée. Néanmoins, le camping et les aires de pique nique autour du lac resteront ouverts pendant que l'enquête se poursuit.


Source:
www.kob.com

 

Il est à signaler un fait nouveau, bien que prévisible, certains organismes assez basiques comme les bactéries, micro-algues ou moisissures semblent profiter de la situation pour se développer massivement (cas de l’eau rouge qui est lié au développement d’une bactérie)… ceci étant, cela ne fera qu’accélérer le mécanisme localement…

Il semblerait aussi que des mammifères, et des gros, soient aussi touchés (bovins, ovins, et animaux sauvages)...

A quand les premiers cas humains ?

Ce n’est pas en exterminant les dromadaires, comme le propose et le finance sur son territoire le gouvernement australien, que le problème se réglera...

Et oui, un dromadaire émet des gaz intestinaux, mais est-ce une raison pour exterminer l’espèce ?

http://www.20minutes.fr/article/741603/australie-veut-tuer-dromadaires-sauver-climat

On ne sait pas si on doit en rire ou en pleurer !

Faudra t’il attendre que des hommes, des femmes et des enfants meurent par centaines de façon « mystérieuse », pour que nos dirigeants se posent les vraies questions et agissent enfin ?

La question est posée et nous n’avons plus qu’à attendre la réponse…

 

22/07/2011

Le mécanisme de stérilisation carbonique est en court.

 

« Celui qui ne connaît pas l’histoire est condamné à la revivre »

Karl Marx

 

 


 

Comme déjà vu dans un article précédent, si le méthane issu des clathrates est majoritairement bien responsable de l’augmentation de l’anomalie en C12, il n’en reste pas moins vrai que le carbone s’intègre au vivant par l’intermédiaire du CO2, via la chaîne alimentaire et non via le méthane.

L’enquête présentée dans cette vidéo est par conséquent inachevée, il faut préciser que le méthane a été converti en CO2 par combustion, selon :

CH4  + 2O2 ------------------) CO2 + 2H2O

Ceci pour pouvoir être mesuré par les paléontologues !

Une telle combustion se produit de façon spontanée avec les feux follets, de façon naturelle, mais ici il s’agit d’une toute autre échelle, les stocks de méthane coincés dans les clathrates se mesurant en milliers de milliards de tonnes.

Ceci implique une modification importante et relativement rapide de la composition de l’atmosphère terrestre en CO2, de nature à perturber graduellement les mécanismes respiratoire et de photosynthèse, qui sont eux responsables de l’extinction massive qui s’en suit, par paliers d’extinction successifs.

Je rappelle ici que chaque espèce ayant un métabolisme qui lui est propre, une stérilisation carbonique provoque l’extinction d’espèces entières de façon quasi sélective, et que depuis un peu plus de 6 mois, on observe un peu partout sur la planète des hécatombes animales quasi sélectives et touchant essentiellement les milieux aquatiques, ainsi que je l’avais « prédit ».

 

Morts mystérieuses d'animaux - TeleToulouse
Oiseaux et poissons morts dans le monde: c'est l'hécatombe!


 

 

Ceci dit, je ne suis pas un prédicateur, c’est de la science… La stérilisation carbonique est un mécanisme d’interaction néfaste du CO2 avec la vie, obéissant à des conditions physico-chimiques faciles à anticiper lorsqu’on les connaît, et dont l’implication dans la vie est essentielle, au point que des perturbations peuvent provoquer des extinctions de masse et ce de façon sélective, espèce par espèce…

Je rappelle aussi que les océans jouant un rôle de régulation atmosphérique du CO2, ils amortissent ainsi l’impact d’une modification en CO2 de l’atmosphère, jusqu’au point de rupture…

Ensuite, la vie aquatique est la première à faire les frais de cette modification par perturbation des mécanismes respiratoire et de la photosynthèse, d’abord dans les zones chaudes par modification de la constante de solubilité du CO2, puis le processus se globalise.

Il y aura toutefois des refuges pour la vie aquatique dans les régions froides au nord et au sud de la planète, mais seules les espèces adaptées à ces climats pourront survivre.

Pour les espèces terrestres, hormis celles qui pourront abaisser leur métabolisme pendant suffisamment longtemps (par hibernation par exemple), il y aura de très grandes pertes, si nous n’inversons pas le processus qui est en cours dans l’inconscience générale, et le plus tôt sera le mieux.

Dans le cas contraire, nous subirons le même sort que les dinosaures...

S’ il existe un Dieu, espérons qu’il pense à nous et qu’il y aura un miracle dans la prise de conscience du problème par nos décideurs (politiques et économiques) et ce à l’échelle planétaire…

En attendant, informez autour de vous, car le pire est devant nous mais nous pouvons encore agir…

Comprendre et savoir les choses, c’est pouvoir agir pour ne pas avoir à revivre l’histoire.

 

Informez autour de vous…