09/06/2014

Nouvelle manifestation de la stérilisation carbonique...

A l’heure où le changement climatique en cours montre son impact dévastateur sur les populations humaines (inondation, sécheresse, canicule, mousson… )

Le mécanisme de stérilisation carbonique, perturbation des mécanismes biologique lié à un excès de CO2 dans notre environnement n’en fini pas de faire des ravages dans une inconscience toujours aussi pathétique…

Une nouvelle forme de ce mécanisme de stérilisation carbonique vient probablement de faire son apparition après d’innombrables cas de perturbation des mécanismes respiratoire chez les poissons (portant sur des milliards de poissons si on devait les cumuler, voir articles précédents) et la perturbation mondialisé de la formation de coquilles chez des mollusques (cas des huitres…) et celle des coraux (appeler blanchiment).

Je suivais ce nouveau phénomène depuis quelques années mais je crains qu’il soit arrivé maintenant a maturité…

Le pire est donc à craindre pour les mois et les années à venir… Pour de nombreux écosystèmes marins…

Ceci n’en est malheureusement que prémices… Courage, quand nos contemporains comprendront que notre monde meurt… Ils bougeront !

J’espère…Langue tirée

 

USA, Oregon: Le cri d'alarme des scientifiques: les mystérieuses hécatombes d'étoiles de mer depuis 2 semaines pourrait perturber l'ensemble de l'écosystème marin des cotes de l'Oregon.

 ETOILE DE MER.jpg

 

 

 

 

 

 

Au cours des deux dernières semaines, les hécatombes d'étoiles de mer qui se caractérisent par un syndrome de dépérissement total et soudain de l'animal ont explosés tout le long de la côte de l'Oregon. 

Cette épidémie d'une ampleur historique menace désormais de décimer la population entière des étoiles de mer ocres (Pisaster ochraceus) ont déclaré des experts mercredi.


L'étoile de mer ocre est l'espèce la plus fortement touchées par cette étrange maladie et elle touche actuellement toute la zone de l'estran des cotes de l’Oregon. Son extinction localisée est désormais à craindre, affirment des chercheurs de l'Oregon State University qui ont suivi de prés le déclenchement de cette nouvelle et mystérieuse épidémie.


L'étoile de mer ocre est une clé de voûte dans la chaîne alimentaire du biotope marin de la région, sa perte pourrait perturber l'ensemble de l'écosystème marin des zones de l'estran des cotes de l'oregon.


C'est la première fois que nous assistons à une hécatombe massive et soudaine d'étoiles de mer sur une aussi vaste étendue de la côte Ouest, l'explosion soudaine de ces hécatombes est phénoménal.


La meilleure zone d'observation du phénomène est l'estran qui est plus facile d'accès pour une surveillance quotidienne de cette épidémie. Moins de 1 pour cent des étoiles de mer ocres de l'Oregon y été affectés en Avril, un peu plus mi-mai.


Aujourd'hui, début juin, entre 30 et 50 pour cent de la population des étoiles de mer ocre de l'estran tout le long de la cote sont touchés.


Les pertes les plus importantes ont été observé à Fogarty Creek. Les chercheurs prévoient que l'épidémie va s'intensifier et qu'à certains endroits près de 100 pour cent des étoiles de mer ocre pourrait mourir.


«C'est un événement sans précédent", a déclaré Bruce Menge professeur en biologie marine au Département de biologie intégrative de l'université d'OSU. 


"Nous n'avons aucune idée de la cause de cette maladie, mais cette situation est très grave, désormais toute la chaîne alimentaire du biotope marin de la région est en danger de mort.


Au total, la mortalité documentée touche 10 espèces d'étoiles de mer sur la côte Ouest. Aucune cause n'a encore été identifié, ni bactérienne ni virale. tout les scientifiques spécialisés de la nation travaillent sur la question. 


Une carte interactive de toutes les observations, et la possibilité pour les citoyens d'y participer est disponibles en ligne ici:


http://www.eeb.ucsc.edu/pacificrockyintertidal/data-products/sea-star-wasting/

Ce syndrome de dépérissement est un processus traumatique dans lequel les étoiles de mer commencent à perdre leurs jambes et se désintégrer puis finissent par mourir et pourrir et cela en moins d'une semaine. 


Dans un écosystème sain, les étoiles de mer attaquent les moules et les oursins et gardent leurs populations sous contrôle, sans elles ces populations vont exploser et les fonds vont se couvrir d'algues jusqu'à l’asphyxie totale du milieu. 


"Certaines parties de la Californie, de l'état de Washington et de la Colombie-Britannique ont déjà été touchés par cette flambée du syndrome de dépérissement», a déclaré Kristen Milligan, coordonnateur du programme à l'OSU des études interdisciplinaires côtières des océans


© Nature Alerte

 

Je ne sais pas si je vais y arriver… J’essai de toutes mes forces jusqu’à l’épuisement… Je ne peux rien de plus… Aucun regret.

Déçu

Mais sa ne rend pas les choses plus faciles...