07/01/2014

Bonne année 2014

 

Bonjour et bonne année 2014

En espérant que cette année verra le début d'une réel prise en charge de la menace CO2.

Dans l'attente, je relais ce texte d'Avaaz, les changements climatique ne sont que la partie visible de l'iceberg mais il faut bien commencer quelque part et informer sur cette problématique et de ce qui bloque l'émergence de solution est tout aussi important.

L'information est une arme !



Chère amie, cher ami d'Avaaz,

C'est sans doute l'email le plus important que je vous ai jamais écrit.

La chercheuse Julienne Stroeve observe la banquise arctique depuis des dizaines d'années. Chaque été, elle se rend dans les mers nordiques pour mesurer l'ampleur de la fonte des glaces. Elle sait bien que le changement climatique accélère la fonte... or une expédition récente a sidéré cette scientifique chevronnée. D'immenses étendues de banquise ont littéralement disparu, et cela dépasse nos pires prévisions.

Les scientifiques nous avaient avertis. Au fur et à mesure que la Terre se réchauffe, des "points de rupture" accélèrent drastiquement le réchauffement jusqu'à le rendre complètement hors de contrôle. Le réchauffement fait fondre la banquise arctique, détruisant ainsi l'immense "miroir blanc" qui renvoie la chaleur hors de notre atmosphère. Cela a pour effet de réchauffer l'océan et d'accélérer encore la fonte des glaces, et ainsi de suite... Nous perdons le contrôle. En 2013, tous les phénomènes climatiques - ouragans, températures, inondations -- ont été sans dessus dessous.

Nous POUVONS arrêter cela, si nous agissons très rapidement, et tous ensemble. Et nous pouvons même transformer ce risque d'extinction cauchemardesque en un avenir très prometteur pour nos enfants et nos petits-enfants: un avenir propre, vert et en harmonie avec la Terre qui nous a donné la vie.

Il nous reste 24 mois avant le sommet de Paris, la réunion-clé dont les dirigeants mondiaux ont décidé qu'elle déterminera le sort de nos efforts pour lutter contre le changement climatique. Cela peut sembler long, c'est en fait très court. Nous avons 24 mois pour mettre les bons dirigeants au pouvoir, les faire participer à cette réunion, leur fournir un plan, et leur demander des comptes. Et faire front ensemble contre les compagnies pétrolières et le fatalisme.

 

 

Le fatalisme vis-à-vis du changement climatique n'est pas seulement stérile, il est aussi totalement injustifié. L'heure est certes tardive, mais il est encore tout-à-fait en notre pouvoir d'arrêter cette catastrophe. Nous pourrions tout simplement commencer par remplacer le pétrole et le charbon par d'autres sources d'énergie pour alimenter nos économies. Faire cela, c'est engager le monde comme jamais auparavant, dans un esprit de coopération pour protéger notre habitat, notre planète. C'est une belle idée, du genre de celles à l'origine de la communauté Avaaz.

Pour relever ce défi, il nous faudra mobiliser notre coeur, notre espoir et notre intelligence. Voici le plan:

  • 1. Investir le champ politique - Faire élire des champions du climat -- 3 grands pays organisent des élections cruciales l'année prochaine. Faisons en sorte que les bons candidats gagnent et avec le bon programme. Avaaz est l'un des seuls grands mouvements citoyens mondiaux qui peut se permettre une telle stratégie. Les associations de solidarité classiques ne peuvent pas prendre parti politiquement, mais nous, nous pouvons. Et l'issue de ce combat dépendra de qui, de nous ou des compagnies pétrolières, nos élus choisiront d'écouter.
  • 2. Pousser François Hollande à devenir un leader sur l'environnement -- Le président français dirigera les travaux du sommet de Paris - une position décisive, et une responsabilité cruciale. Nous devons mobiliser toutes les tactiques et tous les canaux d'influence - ses proches et amis personnels, sa famille politique, ses conseillers - pour faire de lui le leader dont nous avons besoin afin que le sommet soit un succès.
  • 3. Passer au niveau supérieur -- L'ampleur de cette crise exige une action qui aille au-delà d'une campagne habituelle. Il est temps de lancer une mobilisation puissante, directe, non violente, pour stimuler l'imagination, transmettre l'urgence morale et inspirer les gens à agir. A la façon des Indignés ou d'Occupy.
  • 4. Mettre les pollueurs en échec -- Les milliardaires comme les frères Koch et leurs compagnies pétrolières sont les principaux responsables du changement climatique - financement d'articles "scientifiques" bidons pour nous induire en erreur, millions de dollars dépensés en communication trompeuse visant à nous influencer, corruption d'hommes politiques. Avec le journalisme d'investigation, entre autres moyens, nous devons dénoncer et contrer leurs actions terriblement irresponsables.
  • 5. Définir le bon accord -- Même face à la catastrophe planétaire, 195 gouvernements rassemblés dans une même pièce peuvent s'avérer tout simplement incapables de s'entendre. Nous devons investir dans une analyse politique de haut niveau pour élaborer des stratégies et mécanismes ingénieux ainsi que des compromis de qualité, de sorte qu'au moment du sommet une masse critique de dirigeants soutienne déjà un accord et que personne ne puisse plus prétendre qu'il n'existe pas de bonnes solutions.

 

 


Avant le dernier grand sommet sur le climat à Copenhague en 2009, nous avions joué un rôle central dans les élections allemandes et japonaises qui se déroulaient juste avant, nous avions pesé sur la politique brésilienne, et avions contribué à l'obtention d'un accord international sur le financement, les pays riches promettant 100 milliards de dollars par an aux pays les plus pauvres pour les aider à lutter contre le changement climatique. À l'époque, Avaaz rassemblait 3 millions de personnes. Après Copenhague, nous savions que notre mouvement devrait gagner en importance et en nombre pour relever le défi posé par le changement climatique. Aujourd'hui, nous sommes 32 millions et notre communauté grandit au rythme de 2 millions par mois.

Le changement climatique est l'ultime défi pour l'action collective mondiale, il requiert la coopération de tous les gouvernements du monde. Avaaz est la solution ultime en matière d'action collective, avec des millions d'entre nous unis dans une vision commune à travers toutes les nations. C'est le moment d'offrir à nos enfants un monde dont la beauté correspond à nos rêves. A nous de jouer.

Avec espoir et gratitude pour cette communauté exceptionnelle,

Ricken et toute l'équipe d'Avaaz

PLUS D'INFORMATIONS

L’Arctique fond, fond, fond et bouleverse le climat (Natura Sciences)
http://www.natura-sciences.com/pollution/changements-clim...

Fonte record de la banquise arctique en 2012 (Le Figaro)
http://www.lefigaro.fr/sciences/2013/05/02/01008-20130502...

CLIMAT, Une enquête aux pôles (CNRS)
http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/dospoles/alternative13.html

Climat: lent démarrage des négociations pour l’accord de Paris (Journal de l'environnement)
http://www.journaldelenvironnement.net/article/climat-len...

Les clés de l’accord climatique de 2015 (Journal de l'environnement)
http://www.journaldelenvironnement.net/article/les-cles-d...

 

Bonne chance à nous tous pour cette nouvelle année, nous en aurons besoin...