20/10/2013

CO2 Nouvelle Energie / culture d'algues !

 

Société CO2 Nouvelle Energie

Présentation d’une technologie innovante pour la culture industrielle des algues

 

La société CO2 Nouvelle Energie, start-up développant de nouvelles technologies de traitement et de valorisation du CO2, teste actuellement en conditions industrielles un photo-bio-réacteur d’un type nouveau, visant à traiter les émissions de CO2 industriel et à les valoriser sous forme de biomasse (spiruline).

Le CHU de Bordeaux étant engagé depuis plus de 5 ans dans une politique de développement durable et dans une logique de responsabilité sociétale, Mr Vigouroux, Directeur Général des Hôpitaux de Bordeaux, nous a permis d’implanter notre démonstrateur de production de spiruline par captation de CO₂, sur une chaudière du groupe hospitalier Sud (Hôpital Haut Lévêque).

lettre chu MODIF.jpg


Ce photo-bio-réacteur, d’une conception innovante, est équipé d’un  système biomimétique cardio-respiratoire, comportant un véritable « poumon artificiel ».

 

IMG_0476.JPG


 

Cette technologie de faible encombrement permet de capter le CO₂ avec une efficacité considérable et pour un coût énergétique 3 à 5 fois inférieur à celui de toutes les technologies de capture du CO₂ connues à ce jour :

 

 

 

IMG_0495.JPG


 

A titre comparatif, pour la spiruline, organisme sur lequel nous allons tester notre dispositif, il faut aujourd’hui 1m² pour dissoudre 4g de CO par jour.

 

Le poumon artificiel quant à lui, sera capable, dans le cadre de ce test,  de dissoudre 4g de CO par cm² de surface d’échange par minute, soit environ 1,5 million de fois plus !

 

Ceci devrait avoir pour conséquences, outre le fait de pouvoir utiliser le CO anthropique comme matière première, (alors que dans une exploitation algale classique, le CO₂ utilisé comme matière première est acheté sous forme liquide à environ 200 euros/tonne), d’accroître considérablement la production par unité de volume, et donc de réduire le coût de façon très importante.

Cette technologie constitue l’extension logique d’une autre technologie développée par CO2 Nouvelle Energie, visant à réduire les émissions de CO2 industriel, avec une valorisation sous forme de bicarbonate de soude, et qui a d’ores et déjà suscité l’intérêt de plusieurs groupes industriels.  

Ces groupes, nous ont permis de réaliser avec succès des tests sur leurs émissions industrielles et certains envisagent de s’équiper de cette technologie dès 2014, pour réduire leur impact carbone et créer des emplois... Croisons les doigts !

En effet un dispositif pouvant traiter une tonne par jour, permettrait de pérenniser un demi- poste par an non délocalisable, et de générer environ 70.000 euros de bénéfice annuel.

Il est donc aisé de comprendre qu’il est plus intéressant pour les industriels de s’équiper de cette technologie de rupture potentiellement si rentable, que de payer à fond perdu une taxe carbone.

En ce qui concerne notre technologie de photo-bio-réacteur, le « système cardio-respiratoire » nous permettra par la simple valorisation du CO2 industriel utilisé pour la croissance des algues, de réduire de 30 à 50 % les coûts de production.

De plus cette technologie biomimétique de « poumon artificiel » pourrait avoir un impact considérable sur la vitesse de développement des algues, puisqu’un tel dispositif gérera tous les transferts de masse qui constituent aujourd’hui un obstacle au développement des photo-bio-réacteurs.

Si nous devions comparer notre technologie à celle d’un photo-bioréacteur  classique, cela reviendrait à comparer à l’échelle de l’évolution, le passage d’une forme de vie unicellulaire à une forme de vie pluricellulaire.

La culture sera en milieu fermé dans ce dispositif :

 

IMG_0491.JPG

 

La culture de la spiruline sera confinée dans ce seul volume, le milieu de culture entrant et sortant sera filtré à cette fin.

Cette partie « photo-bioréacteur » sera de faible hauteur (10 cm) et pourra même être réduite à l’avenir pour être positionnée sur des toitures, à la façon d’une cellule photovoltaïque.

Comme on peut le constater sur cette photo, ce dispositif n’est doté d’aucun système d’échange gazeux, alors que dans un photo-bio-réacteur classique, le CO₂, essentiel à la photosynthèse est  injecté  par bullage, (ce qui a un coût), de façon à optimiser le rendement de sa dissolution dans l’eau.

De la même façon dans un photo-bio-réacteur classique, l’élimination de l'oxygène est un facteur contraignant majeur pour la culture, car un excès d’oxygène inhibe la photosynthèse.

D’ailleurs à cause de ces problématiques, le coût des photo-bio-réacteurs classiques est très élevé à l’achat et à l’entretien, ce qui constitue un frein important pour une industrialisation de masse.

Par ailleurs et à titre comparatif, dans un modèle de culture « agricole », ce sont des roues à aube et l’agitation qu’elles entraînent, qui permettent l’évacuation de l’oxygène ainsi qu’un faible apport de CO2.

Notre technologie utilise quant à elle un véritable système cardio-respiratoire pour gérer les échanges gazeux, la circulation du milieu de culture étant assurée par des pompes (ce sont les cœurs) et les échanges gazeux étant réalisés par une unité de dissolution (c’est le poumon).

Elle peut être  transposée à n’importe quelle échelle, la seule limitation étant la source de CO₂, la place disponible et le prix bien évidemment.

Comme déjà mentionné, le « poumon » va capter directement le CO₂ industriel dans les fumées et le faire passer dans le milieu de culture, et même si cela reste à vérifier (il n’existe pas d’équivalent aujourd’hui), l’oxygène généré par la spiruline devrait être évacué du milieu, pour être rejeté dans le flux gazeux par un phénomène d’échange gazeux équivalent à la respiration.

Comme déjà dit, le dispositif complet est composé de plusieurs modules articulés selon le schéma simplifié ci-dessous.

 

schéma générale algues.jpg

 

 

Alors que le marché du bicarbonate de soude est quantitativement limité, bien que portant sur plus de 2 millions de tonne, la production de biomasse a un potentiel de développement quasi illimité.

On peut ainsi mentionner :

- les biocarburants de 3ième génération

- l’alimentation en pisciculture

- la nutrition animale

- la nutrition humaine

- la chimie verte

- les cosmétiques

Soulignons pour terminer que ce vaste éventail de développement offre aux industriels des possibilités considérables de valorisation de leur CO2, dans une démarche globale d’économie circulaire et de développement durable, dont il faut bien prendre conscience.

 

IMG_0482.JPG

 

Ne vous fiez pas aux apparences... Je n'ai pas la main verte ! Le stress...Mais je fais de mon mieux !

Le combat continu sous différentes formes...

Et si nous pouvons demain produire une nouvelle source alimentaire à partir de CO2 il serrait bête de s'en priver !

Enfin je commence à être soutenu vraiment...Clin d'œil


Bientôt j'espère j'aurais les moyens d'agir à grande échelle car la catastrophe de la stérilisation carbonique arrive à grand pas et l'inconscience générale est la plus grande des menaces... Je surveille cela de près même si je ne relai pas l'info par manque de temps !

J'agis car il n'est plus temps de parler !


Bien sur je pourrais être copier comme tout les inventeurs et spolier et vu les intérêts économique en jeux...  Si cela devait arriver je n'aurais peut être pas les moyens économique d'aller jusqu'aux bouts et sauver notre monde de la stérilisation carbonique en court mais je fais de mon mieux alors croisons les doigts... 


Jean luc Quéré


 


 

Commentaires

Comment commencer....
Tout d'abord, Bonjour Monsieur Quéré
Et Monsieur... pas très honorifique par rapport au respect et à l'admiration, que je vous porte !
Je vous comprends tellement, et pourtant je n'ai jamais osé vous écrire...
Peut être simplement par crainte de ne pas être à votre hauteur et ne me permettre de vous écrire?
Peut être par peur aussi, et oui peur d'être lu et mal compris par vous qui pour moi êtes bel et bien un génie et quel génie !
ou tout simplement par fainéantise et manque de temps afin de rédiger cette note, qui pour moi ne sera jamais que l'esquisse de tout ce que je peux penser.
Je vous remercie vraiment du fond du cœur pour tout ce que j'ai put lire sur vos blogs, la lettre de Sylvie Simon m'avait alors déjà beaucoup marqué.
Du fond du cœur car dans mon âme et conscience, j'avais toujours bien compris le système dans lequel on vit bien malheureusement...
Un grand MERCI oui car avec vos preuves, car OUI ce sont des preuves que vous accumulez en plus du travail de titan que vous devez surement réaliser.
J'ai enfin put tout ranger et mettre bout à bout dans ma tête ! et je peux vous dire que c'était le bordel la dedans ! (enfin faut pas exagérer ça y sera surement toujours un peu)
Merci, car vous nous donnez une chance,mais la méritons nous ?
J'aimerais pouvoir le croire, car je sais que des "gens-bons" existent, même si ils ne veulent pas comprendre tout ça parce que c'est remettre une notion totalement en cause et que d'autres feront également qu'empirer les choses par pur mépris et dégout d'une idée différente, car ce n'est que ça! La base de nous... c'est une idée que nous partageons avec un des problèmes majeurs est de rapporter tout par rapport à l'argent! Tout est rapport de coût et du coup on en perd le coût et le goût de la vie! mais c'est bel et bien l'argent lui même qui est le problème simplement parce que tout le monde en veux !
Et après, il y a les tortionnaires qui eux jugent d'avoir le plein pouvoir simplement par mépris d’autrui. brefs j'irais pas plus loin, car pour eux c'est vite vu ...
Mais ma fille qui va avoir bientôt 4 ans, qu' a t-elle fait pour mériter le monde dans lequel elle va vivre, elle payera pour moi, sa mère, mon frère, ma soeur, ma mère, mon père, mes cousins, mes cousines, mes oncles et tantes, vous tous... elle payera et se prendra de plein fouet tout ce qui risque de lui arriver.....
Alors je me dis stop ! faut bouger !
Car même si elle arrive à vivre plus de 20 ans, que pourrais je lui dire si je ne suit pas mort de maladie avant? quel Amour je pourrais donner à ma fille alors que je sais que je vais contribuer à ce qu'elle n'est aucun avenir.
Comment décrire cette honte en moi que je devrais cacher.
J'aime ma fille et je veux qu'elle vive dans un monde juste et bon! mais serais je vraiment un bon père si sachant ça je ne faisais rien ?
Alors si je peux me permettre,
J'aimerais vraiment pouvoir vous aider Monsieur Quéré.
Dans l'attente d'une réponse, je continuerais mon militantisme pour votre cause, enfin je devrais même dire pour Notre cause
Et encore Merci, bon courage et bonne continuation pour vos travaux sur le CHU de bordeaux, j'espère que ça se passe bien !

Écrit par : Romain Aymard | 22/12/2013

Bonjour, que dire...
Avant tout il ne faut pas se culpabilisé, nous avons hérité d'un monde écologiquement bien malade, on a déjà 150ans d'émissions de CO2 anthropique derrière nous.
Ensuite nous sommes nait dans un monde ou la cupidité est le seul maitre...On le subi nous aussi ! Car l'argent n'est pas le problème... c'est ce que ceux qui l'ont en font le vrai problème !

Pour votre fille profitez en, c'est l'essentiel car la vie est courte et on ne sait pas quand cela finira. CARPE DIEM.

Pour mon "génie" tout est relatif... Vous n'êtes pas le seul à le pensé mais pour beaucoup je suis un "fou" furieux... les précurseurs qui annoncent des catastrophes sont toujours mal vu... Surtout quand en plus ils apportent une solution... Sa fait le type qui annonce le pire pour vendre son "gadget"...
Peu crédible dans un monde de cupidité !

Moi je me sens bête pour tout vous dire, j'ai toujours compris facilement des choses très compliquer pour les autres est ce que sa fait de moi un être intelligent ?
Il existe tend de forme d'intelligence différente et moi je me sens bête. J'ai passé la barre des 40ans et j'ai passé plus d'une décennie à me battre contre des moulins à vent... J'ai tout sacrifié pour ce projet, j'ai perdu quelques compagnes... et bien plus encore... aujourd'hui je suis seul, sans enfant et je suis en permanence révolté à cause des chantages menaces et autres saloperie qui j'ai subi à cause de ce projet. est-ce vraiment la vie d'un homme intelligent ? Est-ce que sa en valait la peine ?

On me reproche même d'avance le jour où je deviendrais riche comme si je pourrais oublier un jour ce que j'ai vécu parce que j'aurais gagner de l'argent ?

Pour l'heur et il y a peu, on m'a même annoncé que le peu de revenu que j'ai (j'ai le RSA on est très loin du millionnaire ! ) va m'être retiré dans 6mois... j'ai donc 6 mois pour réussir la où j'ai échoué durant plus de 10ans (12) sinon je perdrais le peu qu'il me reste. Avec le RSA je perdrais aussi la sécurité sociale et comme je suis asthmatique chronique il est probable que je ne finirais pas 2014... et pourtant je continu ! Je ne sais pas d'ailleurs si ceci est vrai... il y a tellement de coup fourré et d'embûche que je ne sais pas ce qui est vrai ou pas.

Intelligent ? Je ne sais pas mais même si ce monde me parait d'une bêtise hallucinante je ne crois pas avoir le choix. Il me faudrait vivre avec le fait de savoir ce qui se prépare, de savoir que je peu agir et de savoir que je n'aurais pas essayer jusqu'au bout.

J'ai essayer de tourner la page, de faire comme si la stérilisation carbonique n'exister pas... j'ai essayer mais il faut vivre avec et franchement mourir d'une crise d'asthme c'est pas folichon (j'ai failli une fois en 2000) mais avec un peu de chance mon coeur lâchera vite et je ne souffrirais pas et ce sera toujours plus facile que de vivre avec...

Pour le CHU, on s'en sert beaucoup pour montré que sa marche... nous n'avons toujours pas de soutien public autre que celui du CHU mais le fait de montrer ce que je fais à plusieurs industriels nous a fait bien avancer. 6 mois c'est court mais je croise les doigts !

on diversifie aussi beaucoup mes technologies pour augmenter nos chances d'aboutir et que ma société rentre de l'argent pour enfin me permettre d'en vivre et ainsi pouvoir continué sans la problématique de cet argent qui manque cruellement.
On diversifie dans le biogaz, dans le traitement de l'air, dans la production de biomasse... dans la séparation du CO2 aussi et toujours le cycle du carbone qui permet de générer de l'énergie propre, renouvelable à l'infini en se servant du CO2 mais pour l'instant ce volet est en attente car trop en "avance" sur son temps...

Il faut continuer d'éviter les pièges, continuer de tenter de garder mon indépendance pour que cette technologie serve à changer les choses et non à enrichir encor des gens qui ne pense qu'au fric.

Je pense de plus en plus à demander de l'aide aux internaute via une plateforme tel que MyMajor compagny... mais on me prendra peut être pour un escroc... déjà que sans rien demander, au RSA on me traite d'escroc. bref, souvent je me demande ce que j'ai fait pour rentrer dans cette galère !

Au plaisir

Jean luc Quéré

Écrit par : jean luc Quéré | 22/12/2013

goed artikel en handige fotos

Écrit par : energievergelijker | 27/12/2014

Les commentaires sont fermés.