21/08/2010

La vrai menace du réchauffement planétaire/diffusez l'info !


 

 

Cette vidéo est issue d'une émission de télévision US.

Elle part de l'hypothèse que les clathrates situés dans le golfe du Mexique, auraient pu être déstabilisés par l'accident de la plateforme pétrolière de BP.

Ceci étant, il faut savoir que les clathrates en zone arctique, sont déjà déstabilisés par le réchauffement planétaire, et que ceci va s'étendre tôt ou tard à toutes les réserves de clathrates du monde.

Les clathrates sont des "cages de glace" contenant du méthane gazeux, issu du catabolisme de bactéries primitives vivant au fond des océans, en se nourrissant de matières organiques.

Ces stocks de méthane représentent au bas mot entre 1.200 et 10.000 milliards de tonnes.

Une fois libéré de ces cages de glace, le méthane va remonter et finir par s'enflammer comme un gigantesque feu follet, libérant de 3.000 à 24.000 milliards de tonnes de CO2 dans l'atmosphère.

Les océans étant déjà saturés en CO2 de part nos émissions, il est peu probable d'espérer un délai avant de faire face à une extinction de masse... Car autant de CO2 aura forcément un impact sur les équilibres biologiques liés à la respiration.

Cette vidéo et les travaux scientifiques sur lesquels elle s'appuie, confirment mes travaux sur la « stérilisation carbonique », mécanisme de grande ampleur d’interaction néfaste du CO2 avec la vie
, pouvant entraîner une extinction de masse, en perturbant les mécanismes respiratoires à l’échelle planétaire.

Un tel phénomène a eu lieu il y a 251 millions d'années et ceci correspond à la plus grande extinction d'espèce de l'histoire de la Terre, 90 à 95% des espèces aquatiques ayant été éradiquées, ainsi que 70% des espèces terrestres.

Si vous pouvez traduire cette vidéo faites le svp, et diffusez la !

Une solution technique existe pour nous éviter le pire.

Il nous reste une chance...

Saisissons la !

 

 

 

Commentaires

On dirait que la fin est pour demain avec ce poste... Les extinctions de masse ne se sont pas produit en une année mais ce sont de procésus qui se sont déroulé durant des millénaires.

Il ne faut pas écouter tout ce qui se dit aux USA... Pour refaire une extinction comme durant le P/T il y a 251 MA il faut un évenement beaucoup plus important comme par exemple: La Sibérie qui se sépare en deux laissant refroidir des disaines de millions de kilomètres carré de lave...

De plus comme tu l'as souligner la crise Permio-Triassique a surtout affecté les espèces marrines. Pour la bonne raison que le boulversement principal qu'elle a engendré n'etait pas d'origine thermique mais chimique. D'inimaginables quantité de dioxyde de souffre sont sortis des trappes de Sibérie et ont acidifié les oceans. Ensuit très peu d'organismes étaient adapté à survivre dans un milieu plus acide.

De plus (de tête car j'ai la flemme de chercher) le SO2 est un gaz dont l'effet de serre est 1000 fois supérieur à celui CO2 et 100 fois supérieur au CH4 (méthane). (Aujourdhui les emission de SO2 proviennent surtout de la combustion de charbon et notamment le charbon chinois dont la teneur en souffre est très supérieur à la moyene).

Mais bref je vais vit revenir sur tes chiffre: les 10 000 millards de tonnes = 10^16 de Kg de méthane dont tu parle ne font pas le poid dans l'atmosphère de 5,148*10^22 Kg que pèse notre atmosphère.

Si tu fait le calcule: 10^16*100/5.148*10^22 = 1.943*10^-5 = 0.00002 % de la masse atmosphèrique au maximum. De plus l'effet de serre sera plus important sous forme de méthane que sous forme de gaz carbonique et de l'eau. A moins que je me trompe ce pourcentage est insuffisant pour engendré des boulversement majeur. Toutefois je ne m'appuis sur aucune preuve pour avancé ceci...

Écrit par : Nikolay | 22/08/2010

Comment le sais tu qu'une extinction de masse ne c'est pas produit en une année ? Tu y étais ?
De nos jours plusieurs espèces disparaissent chaque jours... Et le taux d'extinctions de nos jours et 100 à 1000 fois supérieur à la "normale".

La libération monstre du méthane "coincer" dans les clathrates sera très rapide... Il y a 30 ans les "experts" disaient que sa n'arriverait jamais... Il y a 5ans à peine les experts prétendaient que le plancher océanique était "imperméable" au remonté de méthane... Il y a moins d'un an une équipe scientifique a découvert que non seulement le méthane pouvaient remonté mais que le processus en Arctique était déjà bien amorcer...

Cette crise a surtout affecté les espèces marines car les océans ont jouer à plein leur rôle de régulateur de CO2 atmosphérique... protégeant les organismes terrestres en limitant le taux de CO2 atmosphérique... Nous n'aurons pas cette chance, nos océans étant déjà saturer par nos émissions de CO2.

Pour le SO2 tu as tord, ce n'est pas un gaz à effet de serre c'est même le contraire...

Pour ton calcul tu te trompe encore... Les 10000 milliards de tonnes de méthane convertit en CO2 en brûlant vont libérer 44/16x10000 milliards de tonnes soit plus de 24000 milliards de tonnes...

En outre le CO2 pour "tuer en masse" n'a besoin que d'atteindre une quantité infime pour perturber les équilibres biologique... A 1% notre espèce aura surement déjà disparu...

En outre le CO2 étant plus lourd que l'air il restera dans la partie basse de l'atmosphère se qui réduit considérablement la quantité nécessaire pour le même impact sur la vie.

Ta comparaison par rapport à la "masse totale de l'atmosphère" est donc stupide...

De plus tu t'es tromper dans tes chiffres :masse de l'atmosphère 5,13x 10e18kg source :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Atmosph%C3%A8re_terrestre

On peut estimer la quantité suffisante de CO2 pour atteindre le niveau létal à 5,148x10e18/100 soit 5,48x10e16kg si le CO2 occuper tout le volume et se répartissait équitablement dans l'atmosphère ce qu'il ne fera pas puisque étant plus lourd que l'air il restera dans la partie basse la où est localiser la vie...

On peut estimer sans risque que le taux létal pour la plus part des formes de vie sera largement atteint :

tu l'as dit toi même si tu tiens compte de ton erreur : Masse de l'atmosphère : 5,14x10e18kg

Masse de CO2 nécessaire pour atteindre le taux létal:
10 e16kg

Masse pouvant être libérer par la combustion du méthane :

ENTRE 3000 et 24000 milliards de tonnes soit entre 3 et 24x10e16kg

soit 3 à 24 fois plus que le nécessaire sans prendre en compte le fait que le CO2 étant plus lourd que l'air il restera majoritairement dans la partie basse de l'atmosphère ou se trouve la vie...


Nous n'y survivrons pas !

Il faut nous y préparer, une technologie existe qui pourrait limiter l'impact du CO2... Mais il faut diffuser l'information et agir... Chaque minute perdu ne se rattrapera pas !

Écrit par : sosterrien | 22/08/2010

Je fais beaucoup d'erreures :p

Je me trompe sur les aptitudes du SO2 à formé l'effet de serre mais pas sur sa reactivité et son potentiel acidifiant...

En ce qui concerne la masse de l'atmosphère on peut discuter très longtemps et surtout sur sa répartition. Toutefois ce qui es vrai c'est que le CO2 se concentre dans la partie inférieur.

Parcontre je sais que le P/T ne s'est pas produit en une année pour de nombreuses raisons:. Un nombre d'indices laissent entrevoir un changement lent pour l'echelle humaine mais extrêment rapide à l'échelle géologique.

Le niveau marrin a baisser de 250 m durant cette période et les différents étapes de cette baisse ont laisse des traces qui permettent de reconstruir une chronologie. De plus la crise s'est traduit par un changement globale de la faune terrestre. Changement qui ne se fait pas en une décenie... Les organismes marins qui peuplaient la terre et qu'étaient le plus touche furent les organismes qui précipiaient le calcaire: Rudistes, les Cnidaires calcaires (sauf un ordre), Amonites, Béhlemnites etc, preuve de l'impacte provoquer par le changement d'acidité des eaux.

Donc je crois que duran le P/T le CO2 a jouer un rôle mineur comparé au SO2 mais cela reste à prouvé...

En ce qui concerne le monde aujourd'hui je te rejoins sur l'urgence de la situation. Toutefois à mon avis c'est notre mode de vie qui es en danger et non notre espèce. Durant les quelque 4 millions d'années qu'a travesé l'humanité elle fut toujours confronté à des crises et surtout à des changement climatique.

Les ères glaciaires par exemple se produisent avec une écurance d'environ 60 000 ans. L'espèce humaine les à tous traversé et cela sans la technologie actuelle. Donc si une crise majeur venait à se produir les humains s'adapteront, comme toujours, en changant leur mode de vie.

Si l'atmosphère n'est plus propice à la vie l'humanité vivera sous terre dans des bounker proche de résevoir de méthane, par exemple, qui lui permettra de suffire à la totalité de ses besoins... On pourra prendre le CO2 de l'atmosphère le transformé en O2 avec le methane et transformé le méthane en eau par la suite. Après il suffira de norrire les plantes avec pour reécolter les tomates...
Sa parrait effrayant mais les gens qui seront née dans ces conditions trouveront que c'est le meilleur moyen de survivre et tout leur paraitera "normal"... Donc je crois que notre mode de vie est en danger mais notre espèce a encor de beaux jours devant elle.

Bref je me suis vraiment égaré du sujet et je crains ennuyer avec mon immagination.

Sachez que j'approuve votre combat et je le soutiens. Les chiffres me chagrinent car ils se contredisent sans cesse mais sur le fond peu importe le délas; une accumulation dans un système en équilibre, peu importe laquelle, menera forcement à un déséquilibre. Bonne soirée et bonne chance !

Écrit par : Nikolay | 22/08/2010

Il faut surtout avoir les pieds sur Terre... Technologiquement transformer le CO2 en charbon en libérant de l'oxygène ont ne sais pas faire...

Ensuite les clathrates fondent à vitesse grand V depuis l'année dernière en Arctique (L'océan bulle à certain endroit), or en Arctique les stocks de clathrates sont moins profond que le reste du monde les eaux étant plus froide les clathrates se forment à de plus faible profondeur.

Par contre quand l'eau sera suffisamment "chaude" pour faire fondre les stocks de clathrates en région tempéré ou tropicale le méthane sera libéré en quelques mois à quelques années tout au plus.

Le taux de CO2 atmosphérique va monter en flèche.... On n'aura pas le temps de réagir il faut avoir les pieds sur terre... Creuser des trous ? Le CO2 étant plus lourd il s'engouffrera dans les trous...

Monté en haut des gratte ciel ? Pendant combien de temps ? Et nous mangerons quoi ? regardez le documentaire sur les lacs tueurs... Tout va mourir, y compris les plantes ! On mangera les cadavres ? Pendant combien de temps ? Car il faudra des siècles à la vie pour rétablir la situation et permettre à la Terre de pouvoir soutenir la vie tel qu'on la connait !

Et pour information notre espèce n'a jamais était confronté à une tel catastrophe écologique... Nous n'en parlerions pas... A faute d'une éradication Totale.

La solution technologique existe je l'ai inventé... Il faut agir et informer !

Il nous reste peu de temps...

Écrit par : sosterrien | 22/08/2010

Les commentaires sont fermés.