11/12/2009

La stérilisation carbonique c'est du sérieux !

Le CO2 anthropique est une menace colossale…


Pas pour les 50 à 100 ppm que l’air a pris en 150 ans : dans cette limite, c’est une rigolade (et je comprend les climato-sceptique si on se limite a cela)... Mais pour les 22 millions de tonnes qui se dissolvent dans les océans tous les jours et vont y rejoindre le stock actuel de plus de 120 milliards de tonnes qui s’y sont accumulés en 150 ans !

Aujourd’hui on néglige totalement les interactions du CO2 avec les océans. Pourtant la menace viendra de là.

D’ailleurs un ami très inquiet m’a fait passer ce lien aujourd’hui  qui corrobore mes dires (évidemment ils sont gentil sur le délais... 5 a 10ans à mon avis c'est le maximum a espérer)  :

 
http://sciences.blogs.liberation.fr/home/2009/12/copenhag...    

les scientifiques pour la plus grande majorité sont dépassés par l’ampleur du problème, la compartimentation des sciences en place et l’hyper-spécialisation des disciplines fait que très peu ont les acquis suffisants dans toutes les disciplines impliquées pour interpréter les données multidisciplinaires et en tirer de bonnes conclusions.

Ils sont trop limités par leurs propres disciplines et les combats de clochers qui les animent…

Les océans n’en peuvent plus de dissoudre le CO2, leur chimie change à une vitesse grand V, ils s’acidifient, se saturent en CO2, la fonte des glaces modifient leur salinité… Bref, tous ces facteurs cumulés font que bientôt ils vont cesser de « stocker » nos excès de CO2 et, pire encore, relâcher leur stock (confère stérilisation carbonique mode d’emploi)… Les organismes aquatique (Coraux, plancton…) en font déjà les frais et ce n’est malheureusement que le début...

Sachant que les espèces ont évolué depuis que la terre a stabilisé grâce au vivant le taux de CO2 atmosphérique… pour tous les êtres ayant des organes différenciés et spécialisés pour la respiration et le transport de l’oxygène vers les cellules et le rejet du CO2 des cellules vers l’extérieur de leurs corps, une modification d'une telle importance de CO2 dans l’air sera problématique et deviendra vite fatale.

Sachant qu’une seule tonne peut rendre irrespirable 50 000 mètres cubes d’air et que chaque jours nous émettons 22 millions de tonnes de CO2 qui se dissolvent dans les océans… Nos excédents journaliers, s'ils n’étaient pris en charge par les océans, pourraient rendre irrespirables chaque jour 1000 milliards de mètres cubes d’air…

Si les océans cessent de stocker le CO2 (et ils présentent déjà un essoufflement) c’est une masse monstrueuse de CO2 qui va ressortir des océans (on parle en milliards de tonnes) qui vont eux mêmes amplifier par effet domino la relâche du CO2 par un accroissement de l’effet de serre qui lui même accélerera la relâche du CO2…

Si les océans nous lâchent en quelques mois tout sera fini...

La dernière stérilisation carbonique a éradiqué 70% des espèces terrestres et 90 a 95% des espèces aquatiques… La prochaine sera bien pire, je pense, mais il ne restera pas un seul être humain pour le vérifier si nous ne sommes pas prêts à faire face à cette catastrophe.


 
http://www.notre-planete.info/actualites/actu_681_CO2_ext...  

Ceci est une vérité scientifique, que nul n’en parle n’y change rien…

Je ne dis pas cela pour faire peur, je le fais pour prévenir et qu’on s’y prépare.

La technologie existe pour l’empêcher, il faut juste qu’elle soit suffisamment développée avant que le pire n’arrive car si l'on bouge après que cette catastrophe se soit enclenchée … Game over !

Nous n'aurons pas le temps d’agir car ce sera beaucoup trop brutal et d’une évolution ultra-rapide.

 

Les commentaires sont fermés.